Le maïs se défend tout seul, pas besoin d'OGM

La chrysomèle des racines du maïs éradiquée en Ile-de-France
Historiquement, le maïs savait se défendre contre un petit coléoptère, la chrysomèle des racines (1), en émettant une substance qui attire des vers minuscules (des nématodes) pour tuer les larves...