Soutien aux paysans Mexicains en grève de la faim contre les OGM

Publié le par VIGILANCE OGM 33


A l’attention de:

Gouvernement du Mexique

Médias mexicains et mondiaux

L’Union nationale des Organisations paysannes autonomes régionales du Mexique (UNORCA)

 

Lundi, 28 janvier 2013

En tant que coordinateur de La Via Campesina, mouvement mondial de petits agriculteurs et de paysans, je m’adresse à vous tous pour exprimer mon soutien total à mes camarades leaders paysans de l’UNORCA au Mexique, qui protestent pour stopper l’autorisation imminente par le gouvernement mexicain  de planter à grande échelle du maïs OGM. Depuis mercredi dernier, 23 janvier, ils ont organisé un rassemblement et mènent une grève de la faim devant le Monument Angel à Mexico City, monument qui commémore l’indépendance du Mexique de l’Espagne. Ils luttent maintenant contre une nouvelle forme de colonialisme.

Par sa présence dans plus de 70 pays à travers le monde, La Via Campesina a pu se rendre compte de la réalité existante derrière les mensonges de Monsanto et d’autres entreprises transnationales qui vantent les soi-disant bénéfices des semences OGM.  Nous avons vu comment les échecs causés par ces semences ont mené de nombreux paysans au suicide en Inde et ont provoqué des maladies dans des communautés entières des Philippines et du Paraguay, sans citer d’autres désastres.  Ils veulent maintenant contaminer le centre d’où provient l’une des plus importantes cultures pour l’humanité entière. Nous ne pouvons pas, en toute bonne foi, permette que cela arrive, étant donné que la souveraineté alimentaire de toute l’humanité serait mise en danger.

 

J’enjoins donc le Gouvernement du Mexique de rejeter toute plantation commerciale de maïs OGM, d’annuler les autorisations déjà attribuées pour les expériences en plein champ et les exploitations pilotes, et d’abroger les lois sur les semences néolibérales et la biosécurité qui ont ouvert la porte aux OGM au Mexique.

 

Je suis aux côtés de mes camarades de l’UNORCA dans leur défense de l’humanité et de la terre mère.

 

Henry Saragih

--

La Via Campesina
Via Campesina is an international movement of peasants, small- and medium-sized producers, landless, rural women, indigenous people, rural youth and agricultural workers. We are an autonomous, pluralist and multicultural movement, independent of any political, economic, or other type of affiliation. Born in 1993, La Via Campesina now gathers about 150 organisations in 70 countries in Asia, Africa, Europe, and the Americas.

 

Follow us on facebook | twitter | vimeo
 
Siganos en facebook | twitter | vimeo
 
Suivez nous sur facebook | twitter | vimeo

 

International Operational Secretariat:  

Jln. Mampang Prapatan XIV no 5 Jakarta Selatan, Jakarta 12790 Indonesia

Publié dans refus des OGM

Commenter cet article