Pain, Vin Fromage ...Avec OGM?

Publié le par VIGILANCE OGM 33

ogm
C'est la troisième fois que Christian Vélot nous propose, dans la région, une conférence pour mieux comprendre les enjeux des OGM.
Cette fois-ci, il s'agit des OGM "cachés"que l'"on voudrait nous faire gober"dans nos assiettes et dans nos verres.
Conférence importante donc.

  Nous avons bien conscience que la date pose problème à certains , certaines.
Nous étions simplement tributaires de la disponibilité du conférencier...

Par ailleurs,des covoiturages seront organisés: prendre contact avec les personnes dont vous avez les adresses courriel  plus bas.
Vendredi 14 Février à 20h30

Salle de la Maison de Pays de Pays du Fronsadais
33240 St Germain de La Rivière à 10 minutes de Libourne D 670

 

Depuis qu’ils ont été introduits dans l’agro-alimentaire, au début des années 90, les OGM (organismes génétiquement modifiés) concernent essentiellement des plantes dites transgéniques, c’est-à-dire obtenues par une technique appelée transgénèse qui consiste en l’introduction d’un un ou plusieurs gènes(s) provenant d’une autre espèce (par exemple : des gènes de bactérie dans du maïs).

Mais les OGM agroalimentaires ne concernent pas que les plantes. Ils concernent également les micro-organismes impliqués dans les processus alimentaires (levures de boulangerie, levures et bactéries œnologiques, bactéries et champignons lactiques). Si de tels microbes génétiquement modifiés (MGM) sont déjà utilisés aux Etats-Unis et au Canada par exemple (notamment des levures œnologiques transgéniques), aucun n’est officiellement autorisé à ce jour en Europe. Toutefois, une volonté industrielle très forte existe aujourd’hui pour que de tels MGM soient acceptés au niveau communautaire.
Cette pression est d’autant plus importante que beaucoup de ces MGM ne sont pas transgéniques (la modification génétique dont ils font l’objet, ne fait pas appel à des gènes d’une autre espèce); en conséquence, ils échappent au champ d’application de la directive européenne qui légifère sur les OGM. Autrement dit de tels MGM sont reconnus par la législation européenne comme étant des OGM d’un point de vue technique, mais pas d’un point de vue juridique. Il s’agit d’OGM dits « cachés » ou clandestins ».

Cette problématique des OGM cachés (qui sont donc génétiquement modifiés autrement que par transgénèse) est d’autant plus importante qu’elle concerne maintenant des plantes alimentaires rendues tolérantes à des herbicides (essentiellement colza et tournesol déjà largement cultivés en France et en Europe depuis quelques années) ainsi que les huîtres (huitres triploïdes).


Christian Vélot interviendra sur la problématique des micro-organismes alimentaires mais abordera également, en marge de cette conférence, la problématique des colzas et tournesols tolérants aux herbicides.

Merci de bien vouloir réserver vos places pour faciliter l'organisation de la conférence à :

COLIBRI : Guy Kieser -  gmkieser@wanadoo.fr

VIGILANCE OGM : Mimosa –  - mimosagironde@aol.com

AUTRES : Pierre Chatenet - pierre.chatenet@wanadoo.fr
        Paul Barre – pogoyo@wanadoo.fr

                         Règlement à l'ordre de "COLIBRI 33" (encaissable le 14/02/14)
      Devenez partenaires de l’organisation en réservant plusieurs places que vous redistribuerez autour de vous

Publié dans conférence-débat

Commenter cet article