Consultation européenne, pour ou contre l'agriculture Biologique.

Publié le par VIGILANCE OGM 33

AFP :
 
Le Commissaire européen à l'Agriculture, Dacian Ciolos, a lancé mardi une offensive contre les OGM avec l'ouverture d'une consultation pour demander aux Européens s'ils veulent le développement d'une agriculture biologique.
 
Les 500 millions de consommateurs de l'UE sont invités à se prononcer sur un questionnaire mis en ligne par la Direction générale Agriculture et développement rural a l'adresse suivante:
 
http://ec.europa.eu/agriculture/consultations/organic/2013_fr.htm
 
La consultation, ouverte jusqu'au 10 avril 2013, est "anonyme".
Elle souligne que le terme biologique signifie "sans OGM", demande si cela est une raison du choix des produits biologiques, si les animaux d'élevage bio doivent être nourris avec des produits issus de l'agriculture biologique et interroge sur le rôle de l'étiquetage.
 
Cette consultation pose la question de la coexistence des OGM et de l'agriculture biologique, et de l'impact des nouvelles règles d'étiquetage.
 
"L'agriculture biologique n'utilise qu'une partie relativement limitée de la superficie agricole de l'Union
européenne --environ 5%-- mais ce secteur est en pleine expansion du fait d'une demande en croissance
constante", soulignent les services de M. Ciolos.
 
Cette initiative devrait relancer le débat sur les autorisations de culture des OGM dans l'UE, qui sont de la compétence du commissaire chargé de la Santé et des Consommateurs.
 
Deux OGM seulement ont été autorisés à la culture : la pomme de terre Amflora développée par le groupe BASF et le maïs MO810 du groupe Monsanto. Mais plusieurs pays, dont la France, ont interdit la culture de ce maïs OGM sur leur territoire.
 
La Commission européenne pourrait donner son aval à la culture de sept autres OGM --six maïs et un soja-- mais elle considère que l'état des débats au sein de l'UE ne se prête pas à une telle décision.
 
Le processus d'évaluation pour les demandes d'autorisation de culture et de commercialisation d'OGM se déroule en quatre temps : consultation de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) sur les risques pour la santé, demande d'autorisation aux Etats sur la base d'un avis favorable de l'EFSA, procédure d'appel si aucune majorité qualifiée ne se dégage entre les Etats. Enfin, si cette situation perdure, la décision finale revient à la Commission européenne.
 
A ce jour, l'EFSA n'a jamais rendu un avis négatif, et aucune majorité qualifiée n'a jamais été trouvée entre les Etats pour interdire ou autoriser un OGM.

Publié dans refus des OGM

Commenter cet article

utopart 27/01/2013 18:24

ATTENTION DANGER !!
« BOURRAGE DES URNES » EN VUE A LA COMMISSION EUROPEENNE
Le questionnaire qu’elle propose dans le cadre de la « Consultation en vue du réexamen de la politique européenne relative à l'agriculture biologique » ouverte au public du 15/01/2013 au 10/04/2013
comporte un grave bug.
Un même internaute peut soumettre et valider ses réponses autant de fois qu’il le souhaite.
De plus, la simplicité de la conception technique du questionnaire pourrait permettre la validation de réponses de façon automatique et en nombre illimité au moyen de logiciels adaptés, à la portée
d’informaticiens de bon niveau.
Cela remet en cause la validité des conclusions de cette enquête qui devaient être utilisées par les experts chargés d’élaborer les futures nouvelles normes encadrant l’agriculture biologique.
Ayant découvert ce bug en remplissant un deuxième questionnaire qui a été validé sans problème, (faites en l’expérience si vous en doutez !) j’ai souhaité informer un maximum de personnes autour de
moi afin que chacun sache qu’il peut participer à son insu, non à un processus démocratique, mais à une fantastique entreprise de manipulation de l’opinion publique.
Vous devez informer vos sympathisants ou adhérents de la réalité de cette situation et demander la mise en œuvre de moyens techniques pour résoudre ce problème, ou le retrait pur et simple de cette
consultation qui dans sa forme actuelle est un véritable déni de démocratie.
Ne rien faire reviendrait à valider le bourrage des urnes lors d’élections.
Ne gardez pas cette info pour vous, faites le buzz, écrivez à vos élus, à la Commission Européenne…
Se taire, c’est être complice.
Paul JEAN


Liens : Présentation du questionnaire :
http://ec.europa.eu/agriculture/consultations/organic/2013_fr.htm
Questionnaire :
http://ec.europa.eu/yourvoice/ipm/forms/dispatch?form=orgagric2013&lang=fr
Mon mail : monventoux@laposte.net

utopart 27/01/2013 09:00

ATTENTION DANGER !!
« BOURRAGE DES URNES » EN VUE A LA COMMISSION EUROPEENNE
Le questionnaire qu’elle propose dans le cadre de la « Consultation en vue du réexamen de la politique européenne relative à l'agriculture biologique » ouverte au public du 15/01/2013 au 10/04/2013
comporte un grave bug.
Un même internaute peut soumettre et valider ses réponses autant de fois qu’il le souhaite.
De plus, la simplicité de la conception technique du questionnaire pourrait permettre la validation de réponses de façon automatique et en nombre illimité au moyen de logiciels adaptés, à la portée
d’informaticiens de bon niveau.
Cela remet en cause la validité des conclusions de cette enquête qui devaient être utilisées par les experts chargés d’élaborer les futures nouvelles normes encadrant l’agriculture biologique.
Ayant découvert ce bug en remplissant un deuxième questionnaire qui a été validé sans problème, (faites en l’expérience si vous en doutez !) j’ai souhaité informer un maximum de personnes autour de
moi afin que chacun sache qu’il peut participer à son insu, non à un processus démocratique, mais à une fantastique entreprise de manipulation de l’opinion publique.
Vous devez informer vos sympathisants ou adhérents de la réalité de cette situation et demander la mise en œuvre de moyens techniques pour résoudre ce problème, ou le retrait pur et simple de cette
consultation qui dans sa forme actuelle est un véritable déni de démocratie.
Ne rien faire reviendrait à valider le bourrage des urnes lors d’élections.
Ne gardez pas cette info pour vous, faites le buzz, écrivez à vos élus, à la Commission Européenne…
Se taire, c’est être complice.
Paul JEAN


Liens : Présentation du questionnaire :
http://ec.europa.eu/agriculture/consultations/organic/2013_fr.htm
Questionnaire :
http://ec.europa.eu/yourvoice/ipm/forms/dispatch?form=orgagric2013&lang=fr
Mon mail : monventoux@laposte.net