Allemagne : du maïs OGM illégal dans les champs

Publié le par VIGILANCE OGM 33

Alors que la commission européenne veut laisser aux états la liberté de cultiver ou non des OGM, ce laxisme des autorités allemandes a de quoi inquiéter.

Preuve est faite, aussi, que les lobbies ne lâcheront pas, et qu'ils chercheront par tous les moyens à nous imposer leurs semences bricolées.

Allemagne : du maïs OGM illégal dans les champs

communiqué Greenpeace/France


En Allemagne, dans au moins trois régions (Länder) que sont la Bavière, le Bade-Wurtemberg et la Basse-Saxe, des agriculteurs ont semé sans le savoir du maïs contaminé par du maïs génétiquement modifié interdit à la culture dans l’Union européenne, le maïs Nk603 mis au point par Pioneer Hi-Bred.
La surface concernée est étendue : de l’ordre de 3000 hectares d’après nos estimations ! Et, dans les terres concernées, environ 0,1% des plants sont des plants de NK603, soit 100 pieds à l’hectare. Les autorités allemandes avaient conscience de ce problème de contamination depuis le mois de mars, mais elles sont restées passives, tardant même à prévenir les agriculteurs concernés !
Ces cultures devront être arrachées, et labourées avant floraison afin de stopper le processus de contamination. Les pertes pour les agriculteurs concernées seront conséquentes, et Greenpeace souhaite que Pioneer Hi Bred prenne ses responsabilités.
À ce jour l’Union Européenne a autorisé deux plantes OGM, les maïs Monsanto 810 et la pomme de terre Amflora. La France, l’Allemagne, l’Autriche, la Grèce, la Hongrie, la Pologne, l’Italie, le Luxembourg et l’Irlande ont depuis refusé la culture du MON810 sur leur territoire.
 

 

 

Publié dans information

Commenter cet article