Procès/outrage le 20 Mars à Bordeaux

Publié le par VIGILANCE OGM 33

                  
 Communiqué de l'association INOUGAV 3 rue des Agudes,
31 770 Colomiers
contact:  Jacques 06 30 50 56 63

 Soutien à Magali, jugée en comparution immédiate à Bordeaux le 15 juillet dernier pour outrage à policiers et rébellion avec violences Procès en appel le 20 mars 2009 à Bordeaux
(si aucun report n'intervient)
Une histoire qui devient tristement banale ! A l’issue d’un procès à Bordeaux le 10 juillet, un groupe de Faucheurs Volontaires, alors qu’ils rangeaient des stands, a été témoin de l'arrestation « musclée » d’un automobiliste ayant commis une infraction. Il était accompagné d’un jeune enfant, lui-même malmené.

 Ils ont voulu s’interposer pour demander aux policiers d’agir avec calme et…….. Vous devinez la suite……
Article Libé Bordeaux du 12/07 http://www.libebordeaux.fr/libe/2008/07/deux-manifestan.html

Violentes interpellations, arrivée de la BAC en renfort, tenue à distances des témoins par des flash-balls.... Deux mises en garde à vue de 40h et 48h, avec à la clé pour Magali, une comparution immédiate le 15 juillet pour outrage à policiers et rébellion avec violences……
 voir vidéo procès en haut à droite de cette page: http://aquitaine.france3.fr/info/44969677-fr.php 
article Libé du 15/07 http://www.libebordeaux.fr/libe/2008/07/les-policiers-e.html
Le tribunal a relaxé Magali le 15 juillet, après l'avoir entendue et a retenu que les accusations proférées ne collaient pas à sa personnalité (600 courriers (http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article7447 ) ont été remis à la cour pour témoigner de la qualité de médiatrice de Magali face aux autorités, lors des actions de faucheurs). De plus, les policiers se sont contredits devant la cour. Enfin, les certificats médicaux obtenus par les policiers témoignaient de blessures anciennes, ou de rougeurs pas forcément en lien avec cette arrestation. En opposition avec le certificat médical de Magali, qui recoupait les témoignages de la violence de son arrestation, alors qu'elle n'opposait pas de résistance.
Mais les policiers ont fait appel ! Magali, en mars prochain, devra laisser ses deux enfants en Guyane où elle travaille comme infirmière…et revenir au tribunal de Bordeaux.. Le procès en appel se tiendra le vendredi 20 Mars à 14h à la cour d'appel de Bordeaux
 Une association de soutien à Magali (INOUGAV) s'est constituée afin de réunir des fonds pour l'aider à payer les avocats et les voyages.
 Comment être solidaire avec Magali? Soit faire un don à l'ordre de INOUGAV, OU sinon, Une photo numérotée (4OO tirages) prise au tribunal de Bordeaux le 15 juillet est à votre disposition à l'adresse de l'asso.

Publié dans information

Commenter cet article