Pour la liberté et le droit de produire et consommer sans OGM !

Publié le par VIGILANCE OGM 33

Les 1er et 2 Avril prochains,les députés examineront à l'assemblée nationale le projet de loi sur les OGM. Ce projet revient en fait à légaliser l'impossible coexistence entre cultures OGM et cultures non OGM. . Le bras de fer qui se joue en France actuellement est au coeur de toutes ces luttes de la société civile contre la mainmise de quelques multinationales agro-alimentaires sur l'alimentation et le Vivant pour des intérêts uniquement financiers. La mobilisation des organisations et des citoyens est primordiale et doit s'amplifier jusqu'au vote de la loi.
Mobilisons nous pour le bien commun et la préservation de la biodiversité garante de la qualité de notre alimentation !

     Pour la liberté et le droit de produire et consommer sans OGM !
                                              Tous à AGEN
           Lundi 31 Mars  Parking de la Bio Coop Le Pré Vert  15 h

       ( Rte de toulouse bordure rocade à côté de la Chambre d'Agriculture).

En février dernier  les sénateurs ont voté un cadre de loi permettant la dissémination volontaire d'Organismes Génétiquement Modifiés dans l'environnement.
Dès l'Article 1er,  le ton est donné :
" les OGM ne peuvent être cultivés, commercialisés ou utilisés que dans le respect de l'environnement et de la santé publique ".
Alors que les OGM font craindre, à ce jour, plus de perturbations pour l'environnement agricole que pour l'environnement naturel, les sénateurs n'ont pas retenu et inscrit les activités agricoles dans la notion d'environnement.
Nous déplorons que la réalité des agriculteurs engagés dans des productions non-OGM  n'apparaisse pas précisément dans le texte de loi.
Ce premier vote légalise ainsi la dissémination d'OGM et par voie de conséquence les  contaminations potentielles sans retenir la nécessaire protection des systèmes agraires pré-existants à l'origine de la qualité alimentaire de nos aliments.
Nous  contestons cette loi qui ne prend pas en compte la protection des agriculteurs et des consommateurs. Au lieu de garantir le droit et la liberté de produire et consommer sans OGM, la proposition de projet de loi actuel permet d'organiser la contamination génétique généralisée.
C'est aux députés à corriger le projet de loi issu du Sénat.

Mobilisons-nous, construisons le rapport de force nécessaire pour que le
gouvernement tienne ses promesses et garantisse notre liberté et notre
droit à une production et à une alimentation sans OGM
Une banderolle sera installée pour demeurer sur place :" Pour une agriculture sans OGM !" en présence de producteurs et consommateurs
Et Conférence de presse pour dénoncer un projet de loi taillé sur mesure pour satisfaire le lobby des multinationales semencières.
Le reportage sur  Monsanto vous à alerté  AGISSEZ MAINTENANT!
Message à faire suivre sans modération!

                                                                
Christian CROUZET p/o Collectif 47

Publié dans manifestation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article